Culture

Pièces de théâtres, films, expositions liés à la grève générale

 

Expositions

  • Le 3 mars 2018, l’exposition « Guerre et paix » ouvrira ses portes au Nouveau Musée Bienne, elle dure jusqu’à la fin de l’année et offre un large programme annexe avec la participation des syndicats.
  • Le 2 novembre 1918, l’exposition du Musée national de Zurich sera vernie en présence du Conseiller fédéral Alain Berset. La conception thématique est de la responsabilité des Archives sociales. Il y aura aussi un programme annexe.

Théâtre

  • Pendant l’été 2018, une pièce de théâtre en plein air, 1918.ch,  avec des acteurs amateurs de toutes les régions linguistiques sera montée à Olten.

Films/Télévision

  • En février 2018, un film documentaire de 90 minutes de Hansjürg Zumstein passe à la télévision suisse alémanique. Il y été présenté en avant-première pour les parlementaires le 12 décembre 2017.
  • Un film documentaire de Frédéric Hausammann est en préparation, avec entre autre le soutien de la télévision romande. Le projet sera accompagné par l’historien Pierre Eichenberger qui a fait un exposé au colloque historique de l’USS.

 

Projets culturels échus:

  • À l’occasion du centenaire de la Révolution russe, l’exposition La révolution de 1917. La Russie et la Suisse, le Musée national de Zurich s’est penché sur les relations entre les deux pays et a offert une vue d’ensemble de l’évolution politique et culturelle en Russie à cette époque.
  • Le Kunstmuseum de Berne et le Centre Paul Klee ont présenté La Révolution est morte. Vive la Révolution ! Cette exposition a passé en revue un siècle d’histoire, soit la période allant de la révolution d’octobre de 1917 en Russie jusqu’à nos jours et montré aussi bien le point de départ – l’abstraction, l’art radicalement non objectif, comme révolution esthétique – que les effets de la Révolution d’Octobre sur la représentation de la réalité dans l’art et la critique de cette dernière
  • En 2016, une jeune équipe sous la direction de Liliana Heimberg et de Sam Mosimann s’est mise à la recherche de traces de la grève générale, sous le titre « Verschiebungen 18/18 ». Ils se posent des questions sur notre relation à la grève générale dans le monde actuel. Le premier résultat du travail a pris la forme d’interventions dans les rues en août 2016 à Breitenbach, Olten et Soleure.